AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le grand départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeanine la Moumoule

avatar

Messages : 34
Age : 26
Classe : Ouais
Serveur : KrosmoZ
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Le grand départ   Dim 7 Nov - 3:33

Quand on pêche, on a toujours un but.
Celui de Jeanine, au départ, était de se nourrir. Seulement, depuis quelques jours, elle cherche un objet.
Tout ce qu'elle en sait, c'est qu'il est pointu et qu'on le représente avec les horloges et les "Xélors". Il parait que, quelque part dans les eaux boueuses de Sufokia, se trouve l'un de ces objet. De grande taille et d'une étrange manufacture, il serait un artefact protecteur légué à sa famille par un homme de petite taille il y a des années de cela.
Jeanine en avait découvert l'existence lorsque sa grand-mère l'avait quittée, lui laissant un petit message d'adieu écrit au calcaire mentionnant la légende liée à cet objet.

"Avec lui tu comprendras le vrai sens du temps et tous ses mystères. Va voir les gravures"
C'est ce qu'elle avait enfin décidé de faire ce soir.

Contournant les ruines de la banque, elle se jeta à l'eau d'un bond.
Une fois la grosse statue passée, il ne lui resta plus qu'à s'engouffrer dans le trou béant qui s'était ouvert dans l'une des maisons les plus proches du rivage lors de l'incident. La pièce étant un brin trop sombre pour qu'elle puisse distinguer les gravures, elle attrapa un pichon qui passait par là et le secoua afin qu'il émette de la lumière. Après plusieurs année passées dans le noir, ces créatures avaient développé un étrange système leur permettant de faire briller leur corps lorsqu'on leur infligeait une certaine secousse. C'était bien utile pour les grottes sous-marines.
Les écritures qui intéressaient Jeanine se trouvaient au fond de la grotte, ce qui ne l'empêchait pas d'admirer tout ce que les humains avaient pu laisser derrière eux. Elle riait en lisant les histoires d'aventurier célèbres ou encore en tombant sur une gravure d'ivrogne ou une liste de course, se faisait des frayeurs en redécouvrant l'histoire d'Hyrkul, s'imaginait de grandes aventures en admirant les dessins de Dragon.Puis finalement elle atteignait la sale du temps.
Elle n'était pas bien grande, environ trois mètres de larges sur six mètres de long avec un plafond que frôlait le cinquième membre de la Moumoule. Sur le mur de droite, des Xélors en pleine incantation étaient représentés, l'objet magique à la main ou en illustration. Sur le mur d'en face, un récit que la petite n'avait pas encore traduit en entier attendait son heure qui ne viendrait jamais.
Contournant le piédestal brisé qui trônait au centre de la pièce, elle s'intéressa à une petit alcôve où de petits symboles étaient gravés en nombre conséquent.

"Les symboles te montreront la voie. Je n'ai pas pu aller plus loin. Peut-être que toi tu pourras."

Ces fameux symboles restaient un mystère pour Jeanine. Tout ce qu'elle y comprenait c'est qu'ils étaient bizarres et qu'en plus il ne signifiaient pas grand chose. Elle avait réussi à reconnaitre un pichon, une étoile de mer d'Asse, un arbre, une canne à pêche et une coiffe, mais elle ne voyait vraiment pas ce que ces dessins pouvaient faire là. Après une intense réflexion d'environ trente secondes, elle décida d'appuyer sur un peu tous les symboles dans l'espoir de trouver quoi faire. Comme elle trouvait l'étoile jolie, elle posa la patte dessus et poussa fort sur le mur. Un déclic se fit entendre et la partie gauche de la salle s'écroula, Jeanine avec. Une chance vu la rapidité avec laquelle trois flèches passèrent au dessus de sa coquille, transperçant son pichon lumineux. Trois bulles d'air s'échappèrent du bas de sa carapace.
Après cette frayeur, elle décréta qu'il serait plus prudent de se déplacer en rampant. Le tunnel dégagé n'était en réalité pas bien long, environ dix mètre plus loin elle se retrouva à l'extérieur, face à la femme aux vêtements verts à qui elle avait prit le bandeau. Jeanine fronça les orbites. Comment ce faisait-il qu'elle se retrouvait ici après avoir parcouru un tel dédale ? Alors qu'elle aurait pu y aller en quelques coups de nageoire. Elle s'approcha du corps.

En effet, lorsque l'éclat l'avait attirée, elle avait été aveuglée par sa joie, ne distinguant point le secret que cachait cette macabre découverte.
Sous les lambeaux de chair reposait un petit objet brillant. Ignorant l'état de décomposition de la chose, elle la poussa sans ménagement pour prendre ce qu'elle cherchait. Après avoir dégagé les algues présentes sur son butin, elle pu admirer son trésor.
Elle était longue, reflétant les timides rayons de soleils qui avaient filtré à travers les nuages rougeâtres qui envahissaient la zone depuis des années. D'une couleur sombre, elle semblait forgée d'un métal inconnu à la petit moumoule. Un sorte de poignée lui permettait de la tenir à bout de bras. Sans perdre un instant, Jeanine remonta jusqu'à son campement. Il était temps.

Attrapant ce qu'elle trouva d'utile, elle jeta le tout sur sa cape et la referma autour de sa nouvelle acquisition. Son baluchon était prêt.
Une fois ses adieux faits à son petit rocher, elle traversa le pont qui la mènerait à son destin. Son voyage ne faisait que commencer.



[HRP] Next : http://djrolistes-dofus.mo-rpg.com/les-terres-d-amakna-f39/un-voyage-en-solitaire-t60.htm#276 [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le grand départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Un petit salut de ma part
» [Culture] Version allemande du film Hero Factory Breakout disponible
» [TUTO] Le Grand Jaggi
» WoW : Arena Grand mêlée
» [Résolu] Grand FaceSet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Donjon des Rôlistes :: → Salle HRP :: Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: