AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hide your riches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cloud Blood



Messages : 18
Age : 23
Guilde : Aucune
Classe : Osamodas
Serveur : Aucun
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Hide your riches   Dim 1 Fév - 20:21

« If you can hear the whisper of the wind
And the words of the woods

Then you'll find your way,
Out of the dark to the other side of shroud,
Away from the shroud of mystery,
Away from the shroud of mist

If you have the lasting happiness
And the peace in your heart

Then you have to hide your riches
From the hungry hunters,
Away from the filthy animals,
Out of snakes'reach »

Jonne Järvelä


« Pourquoi la neige ne tombe-t-elle qu’en hiver ? »

Voilà ce à quoi pensait Cloud, alors que ses grands yeux bleus auscultaient le ciel. Elle était transie de froid, et ses lèvres gercées n’en pouvaient plus d’expirer. Elle portait des vêtements relativement légers pour la saison, ceux-là même que sa mère lui avait confectionné. Il s’agissait d’une ample robe bleu nuit, sertie de dentelle de ça, de là, mais qui avait perdu tout sa splendeur. Le tissu était sale, et semblait avoir passé bien trop de saisons sans un bon lavage. Il y avait des trous un peu partout, laissant apparaître jupons et corset.

Par ailleurs, l’osamodas avait bien grandi en deux ans, bien qu’elle refusait cette idée, qui lui paraissait complétement saugrenue. Elle, vieillir ? Comment aurait-ce été possible ? Elle s’en serait aperçu, tout de même !
Pourtant, ses chevilles se dévoilaient à la vue de tous, et certaines parties de son corps semblaient vouloir s’échapper de cet accoutrement.
Les gens n’hésitaient plus à la qualifier de mendiante, voire de fille de joie. D’ailleurs, combien de fois avait-elle du repousser les avances d’illustres inconnus ?

Malgré tout, sans même avoir besoin de les commander, ses jambes avançaient, docilement. La jeune fille aux cheveux mauves n’avait pas perdu espoir.
Cela faisait bien longtemps qu’elle était à la recherche de son amant. Trop longtemps. Pourtant, elle avait complétement perdu la trace des Armes Divines. Fait étrange que de les voler, si c’était pour ne pas s’en servir.
Car leur utilisation aurait fait beaucoup de bruit.

Ecoutant ses pas crisser dans la neige, l’adolescente eut une pensée pour sa mère. Comme elle devait avoir vieilli maintenant ! Le départ de sa fille avait dû ajouter des rides à son visage triste, la faisant encore vieillir un peu plus prématurément. Peut-être avait-elle-même une tignasse blanche au jour d’aujourd’hui, remplaçant la longue chevelure étincelante avec laquelle jouait un bambin, il y a de cela seize ans…
Mais Papa Lox devait veiller, tentant vainement de combler la femme résignée qu’il s’acharnait à aimer.
Une larme aurait pu rouler sur sa joue, mais ce ne fut pas le cas. Au contraire, sa bouche s’étira en un sourire. La jeune cornue avait toujours connu les choses comme telles, et ne pouvait les considérer autrement. Il ne semblait pas pouvoir y avoir de changement, les événements étaient figés dans le temps. En fait, il lui était même difficilement concevable de ne plus faire partie de La Destinée des Douze. De ne plus y vivre, en tous cas. Car avait-elle seulement quitté cette grande famille ? Définitivement non.

Et elle était toujours la même, même si son corps s’évertuait à lui dire le contraire.


Cloud aurait adoré s’arrêter, faire une pause, d’autant qu’elle ne savait pas vraiment où elle allait. La lune ne suffisait pas à guider ses pas. Il lui semblait être entouré de sapins, mais rien n’était certain.

Mais s’arrêter ne pouvait qu’être synonyme de mort, vu comme elle tremblait. Sauf si elle faisait appel à un ami.
Réunissant toutes ses forces, l’invocatrice parvint à appeler un dragonnet rouge. Se faisant, elle s’étala dans la neige, face contre Terre. Elle qui avait la peau si pâle habituellement ressemblait dorénavant à un cadavre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderomans.foroactivo.com
Ifreann
Peluche


Messages : 981
Age : 22
Guilde : Les Pasouvenla
Classe : Ecaflip
Serveur : Raval
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Hide your riches   Sam 7 Fév - 0:00

Un léger craquement, un passage.
Le signe d’une présence.

Une petite créature surgit de la forêt. La lune ne laissait pas percevoir grand chose de son aspect, mais la silhouette laissait penser à un simple prespic inoffensif. La vitesse de déplacement de la bête était telle qu'elle ne semblait pas toucher le sol. Pourtant, des craquements continuaient à se faire entendre. Des craquements bien trop forts pour une créature d’un tel poids.

Relayant au bruit, un sifflement silencieux fendit les airs. Le prespic, jusqu’alors animé d’un dynamisme hors pair échoua gueule en avant sur le sol, inerte. Mort. Le silence avait repris ses droits avant que le craquement n’empiète de nouveau dessus.

Dans la légère brume de la nuit, une silhouette se dessina. Pas très grande ni trop petite, assez élancée toutefois. L’arme qu’elle tenait à la main était irrévocablement un arc : quelle autre chose pouvait avoir cette forme fine et courbée ? La silhouette s’immobilisa devant le cadavre du prespic avant de se baisser pour le ramasser par les pattes. Dans un geste qui semblait des plus naturels, elle le balança au dessus de son épaule pour le transporter et reprit sa marche.

Le vent, sur le chemin, s’était levé. L’air déjà bien frais était devenu plus que glacial et la silhouette avait remonté son écharpe sur le nez. Ses doigts la picotaient, mais elle avançait d’un pas lent et assuré comme si elle n’était pas pressée de rentrer chez elle. Avait-elle seulement un lieu où se reposer ? Aussi étrange que cela puisse paraître, oui. Mais alors, pourquoi prenait-elle tout son temps ?

Un souffle sur sa droite attira son attention. L’individu, après une courte analyse du terrain enneigé, bifurqua alors vers cette direction mais eut rapidement fait de s’arrêter : en face de lui se tenait une créature qui faisait au moins trois fois sa taille. Plus, probablement. Elle semblait dormir. A en voir la forme, les ailes et les cornes, ça avait tout l’air d’un dragon. Un petit dragon cependant. Qu’est-ce qu’une créature de flammes pouvait bien faire ici, au beau milieu de l’hiver ? Ce ne fut que lorsque la personne se posa cette question qu’elle remarqua la petite boule enneigée contre elle. Ce devait être son maître. Etait-il mort ?

Prudemment, l’encapuchonnée esquissa quelques pas vers les deux présences. Elle ne tenait pas particulièrement à se faire occire sur place par un dragon mal réveillé mais elle voulait tout de même prendre connaissance de l’état de la chose qui gisait à ses côtés. La neige craquant sous ses pieds, l’anonyme pria pour que cela ne réveille pas l’énorme bête mais elle parvint sans aucun problème à atteindre la jeune femme allongée face contre neige. Très doucement, l’individu tendit une extrémité de son arc pour toucher son dos. Si au moins elle remuait, elle pourrait repartir sans se poser davantage de questions... En revanche, si  elle ne bougeait pas... Elle ne pourrait décemment pas repartir comme si de rien n’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreannmutsou.eklablog.com
Cloud Blood



Messages : 18
Age : 23
Guilde : Aucune
Classe : Osamodas
Serveur : Aucun
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Hide your riches   Sam 7 Fév - 19:32

Une fois invoqué, le dragonnet s'était retrouvé face à une osamodas inanimée. Mais il restait une invocation. Bien que doué d'émotion et d'intelligence, il n'existait que pour obéir aux ordres. Or, sa maîtresse n'était pas en état de lui en fournir. Apitoyé par cette pauvre âme, qui ne donna signe de vie lorsqu'il tenta de la remuer du bout de son museau, le reptile suivit son instinct et son cœur. La créature offrit sécurité, et choisit de blottir l'adolescente contre lui, dans l'espoir que sa chaleur corporelle suffirait à la ranimer.

Les heures passant, l'invocation s'endormit auprès de la demoiselle qu'il veillait, la serrant un peu plus fort. Quand quelque-chose le dérangea dans son sommeil : une présence.

Ses lourdes paupières s'ouvrirent, pour apercevoir une silhouette se détachant difficilement de l'obscurité. Impossible de déterminer le sexe de l'individu, sa race, ou encore son âge.
Celle-ci tenait un arc, qui servait actuellement à remuer la pauvre endormie. Le cornu eut l'impression de voir un enfant découvrant le cadavre d'un volatile.
D'ailleurs, à observer sa maîtresse de plus près, c'est vrai qu'elle faisait penser à un moineau tombé du nid...

Les yeux jaune se fixèrent une nouvelle fois sur le nouvel arrivant. La question était de savoir s'il s'agissait d'une personne de confiance. En même temps, au vu des circonstances, y avait-il une autre alternative ?

Le corps massif se redressa, le cou s'allongea, et un énorme museau se retrouve vite à quelques centimètres de l'inconnu. Le dragonnet inspira, reniflant celui qui lui faisait face, comme si cela aurait pu lui apporter une quelconque information quant à ses intentions.


Dernière édition par Cloud Blood le Sam 30 Mai - 9:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderomans.foroactivo.com
Ifreann
Peluche


Messages : 981
Age : 22
Guilde : Les Pasouvenla
Classe : Ecaflip
Serveur : Raval
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Hide your riches   Lun 16 Fév - 18:55

Le premier et léger mouvement de la créature attira immédiatement l'attention de la personne encapuchonnée. Elle ne chercha pas à se reculer, pas même lorsque la gueule du dragon lui fit face, si bien qu'elle avait l'impression que son souffle pourrait à lui seul la brûler à tout instant. Les yeux jaunes de l'invocation rencontrèrent ceux ambrés de l'inconnue qui estima, pour sa survie, qu'il était nécessaire qu'elle se dévoile.

Son capuchon abaissé laissa apparaître le fin visage, encadré de cheveux bruns et ondulés, d'une jeune femme. L'air serein, elle affrontait sans broncher le regard de la bête beaucoup plus grande qu'elle. Réalisant que son arc pourrait faire d'elle un potentiel danger, elle le lâcha à sa droite et il tomba à même le sol, dans la neige. Elle leva prudemment une main et la mit à la verticale devant le dragon. En prenant connaissance de son odeur, il l'autoriserait peut-être à s'approcher plus près du corps inerte auprès de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreannmutsou.eklablog.com
Cloud Blood



Messages : 18
Age : 23
Guilde : Aucune
Classe : Osamodas
Serveur : Aucun
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Hide your riches   Mer 18 Fév - 19:26

L'inconnue ne semblait pas dangereuse, ni même effrayée. On aurait dit que cette jeune femme avait déjà connu de pires périls que celui de se retrouver face à une invocation faisant trois fois sa taille, tant elle était calme. Il n'en fallait pas plus pour que le dragonnet prenne sa décision. L'invocation ne chercha pas à renifler la main qui se trouvait à quelques millimètres de son museau, mais poussa le corps inanimé vers la présence, avant de lui lancer un regard implorant.

A vrai dire, il n'était qu'une création animale, et possédait de ce fait une intelligence limitée. Il savait qu'il se trouvait là pour venir en aide à la petite, mais comment s'y prendre exactement ? Il fallait que quelqu'un prenne des décisions et lui donne des ordres, et sa maîtresse ne le pouvait en l'instant présent. Le reptile s'en remettait donc tout entier à celle qui lui faisait face, mais la donne pouvait bien changer à tout instant : malheur à celui ou celle qui s'en prendrait à l'osamodas aux cheveux mauves ! Un gardien veillait sur ses nuits, sur sa vie, et empêcherait quiconque de s'en prendre à elle. Certes, il n'était pas très malin, mais il savait encore comment griller un humanoïde.

Le cou plein d'écailles se redressa, et alors que l'adolescente gisait dans la neige, un regard empli de cet avertissement s'abattait sur la régente. Elle n'avait pas intérêt à fomenter un mauvais coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderomans.foroactivo.com
Ifreann
Peluche


Messages : 981
Age : 22
Guilde : Les Pasouvenla
Classe : Ecaflip
Serveur : Raval
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Hide your riches   Mar 10 Mar - 8:58

Ce qui s’avérait jusqu’alors être une simple invocation aux yeux de la jeune femme devint une créature douée de sentiments. Son regard s’était soudainement transformé et le bestiau semblait désormais l’implorer, elle, seule personne visiblement capable de lui venir en aide en cette fraîche nuit d’Hiver. Le dragon, prouvant alors sa demande silencieuse, poussa le corps inerte vers elle. Inclinant légèrement la tête pour le remercier, la marcheuse nocturne s’accroupit auprès de l’inconnue sans voir le regard d’avertissement du veilleur écaillé.

Dans un premier temps, la jeune femme posa ses doigts contre le cou de la demoiselle : elle respirait encore, c’était déjà rassurant en soi. Elle la tourna ensuite de manière à voir son visage. Elle avait beau fouiller dans sa mémoire, celui-ci ne lui disait rien. Si cette personne avait été quelqu’un de familier, elle n’aurait pas hésité une seconde à la ramener chez elle pour la mettre au chaud et lui proposer de quoi se rassasier. En revanche, elle se méfiait des inconnus, même ceux qui lui paraissaient inoffensifs. Elle tapota sur la joue de l’inconsciente pour tenter de la réveiller.

- Debout là-dedans. Ce n’est pas un endroit approprié pour dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreannmutsou.eklablog.com
Cloud Blood



Messages : 18
Age : 23
Guilde : Aucune
Classe : Osamodas
Serveur : Aucun
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Hide your riches   Dim 29 Mar - 15:24

Presque immédiatement, l'ombre fondit sur l'Inanimée, et le dragonnet se tordit le cou afin de parvenir à voir ce qui pouvait bien se passer sous la cape de l'inconnue. Celle-ci semblait effectuer un rituel que l'invocation n'avait jamais observé, mais qui ne semblait toutefois pas dangereux. Ses mains n'exerçaient pas une pression trop forte pour la poupée de chiffon qui gisait entre ses doigts. Comme ils s'appliquèrent d'abord sur la gorge trop pâle, endroit sensible chez les humanoïdes, l'imposant reptile lâcha un râle d'avertissement. Mais déjà les mains avaient été déplacées, et le regard semblait se concentrer sur le visage de porcelaine, qui commençait à virer au bleu.

"Debout là-dedans. Ce n’est pas un endroit approprié pour dormir."

Sur ces paroles, les paupières se soulevèrent avec difficultés. Pourtant, les yeux ne reflétaient aucun signe de vie. Ils étaient d'un vide profond. Rien ne semblait être observé en particulier : c'était comme si rien ne pouvait accrocher son regard. Comme si rien ne la retenait, ou plutôt, pas grand chose. Un filet de voie, un filet de secours...

Le dragonnet quitta sa position improbable pour rapprocher son souffle du visage de sa propriétaire, et du même coup de sa sauveuse potentielle. Un gémissement attristé se fit entendre, mais n'attira nullement l'attention de la maîtresse du l'invocation.

Elle ouvrit la bouche. Aucun son ne sortit. Les paupières descendirent petit à petit, mais ne se fermèrent pas totalement. C'était assez effrayant, d'autant que les globes oculaires semblèrent s'animer de spasmes, s'agitant, mouvant alternativement de gauche à droite.

Le reptile sembla complètement paniqué à cet instant, et se déplaça très légèrement pour pousser l'épaule de l'Encapuchonnée de sa tête. Il poussa un nouveau râle, se montrant très insistant.


Dernière édition par Cloud Blood le Mar 2 Juin - 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderomans.foroactivo.com
Ifreann
Peluche


Messages : 981
Age : 22
Guilde : Les Pasouvenla
Classe : Ecaflip
Serveur : Raval
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Hide your riches   Mar 2 Juin - 12:26

L’encapuchonnée put constater, à l’ouverture des yeux de la demoiselle, que sa phrase avait été entendue. Peut-être pas comprise, mais c’était déjà un signe que le demi-cadavre qui gisait là était encore présent. Pourtant, son rassurement ne fut que de courte durée : la jeune fille semblait comme possédée, ses yeux mi-clos roulant sous ses paupières, sa bouche ouverte. Quel démon s’agitait là-dedans ?... Sous l’agitation du Dragonnet, la chasseuse nocturne s’empara rapidement du corps presque inerte de la demoiselle. Pas question de la laisser mourir ici. Des morts, elle en avait eu suffisamment sur la conscience.

Elle fut presque étonnée du poids plume de celle qu’elle secourait. Elle avait eu peur que son cargo humain et la neige la ralentissent beaucoup trop pour arriver à temps au village le plus proche, mais ce n’était pas le cas. Elle avançait certes avec prudence, mais elle voyait le paysage défiler suffisamment vite, bien qu’il ne soit pas très varié dans un bois... De temps à autres, elle regardait la jeune femme inerte dans ses bras pour vérifier que son esprit était encore là. Tant que sa poitrine se soulevait au rythme de sa respiration, il y avait encore une chance de faire quelque chose pour cette petite givrée.

Bien heureusement, Amakna approchait à grands pas ; ou plutôt, c’était elle qui approchait à grands pas du village. Depuis là, elle voyait déjà l’éclairage de quelques maisons dont les habitants étaient encore éveillés. A qui pourrait-elle s’adresser ? Elle ne vivait même pas ici, pas moyen de la ramener chez elle avant qu’elle ne clamse.

- Tiens bon, murmura-t-elle à l’attention de celle qu’elle tenait dans les bras tandis qu’elle sortait progressivement du bois, les arbres se faisant moins présents.
_____

HRP:
 


Dernière édition par Ifreann le Mar 2 Juin - 22:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreannmutsou.eklablog.com
Cloud Blood



Messages : 18
Age : 23
Guilde : Aucune
Classe : Osamodas
Serveur : Aucun
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Hide your riches   Mar 2 Juin - 19:27

Alors que les deux silhouettes s'approchaient du village, l'une portant l'autre, celle du reptile s'évanouit progressivement. Peut-être était-ce dû à la faiblesse de sa maîtresse, ou peut-être au contraire avait-elle trouvé la force de le rappeler, maintenant qu'elle était secourue.

Toujours est-il que parler semblait efficace. Cloud avait réussi à émerger, et bien qu'elle n'ait pas encore repris suffisamment connaissance pour tenir une discussion ni même avoir conscience de la situation, elle avait en tous cas compris qu'elle était en danger de mort, et qu'une âme charitable s'était portée à son secours. Dans un soupir, et s'efforçant de garder les yeux ouverts, elle vient poser le dos de sa main contre le visage de sa sauveuse. Celui-ci lui parût brûlant. En réalité, c'était elle qui se voyait réduit à l'état de viande congelée. Il en aurait fallut peu pour que les deux jeunes femmes restent collées l'une à l'autre.

Si on s'attardait sur le visage de l'adolescente, on aurait pu croire à un poisson sorti hors de l'eau. Celle-ci tentait d'articuler quelque-chose, sans toutefois maîtriser la mobilité de sa mâchoire. De plus, il n'y avait qu'un râlement qui s'échappait de sa gorge. Mais l'osamodas ne semblait pas désespérer, et bien que faiblard, le mouvement devenait de plus en plus rapide, et aurait presque pu paraître normal s'il ne s'effectuait pas en boucle. L'avantage de cet exercice résidait dans le fait qu'il faisait circuler un peu de sang, et réchauffait très légèrement le visage de la morte-vivante. Enfin, alors qu'elle sentait son corps se ballotter dans le vide,au rythme des pas de celle qui la portait, elle put articuler un seul et unique mot, pratiquement inaudible si on n'y veillait pas : "Merci."

Ce petit mot de rien du tout pouvait paraître complètement anodin et inutile dans la situation actuelle, mais la cornue savait pertinemment qu'elle aurait une dette éternelle envers celle qui s'était donné la peine de la secourir - du moins, si elle survivait, et la remercier était la moindre des choses. Si il lui restait suffisamment d'eau dans son petit corps brisé, peut-être la poupée de chiffon aurait-elle versé une larme, elle qui avait été ignorée depuis qu'elle avait quitté son village natal et sa précieuse Guilde des douzes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderomans.foroactivo.com
Ifreann
Peluche


Messages : 981
Age : 22
Guilde : Les Pasouvenla
Classe : Ecaflip
Serveur : Raval
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Hide your riches   Sam 6 Juin - 18:18

La chasseuse nocturne constata sans difficultés la disparition progressive du dragon : ses pas étaient devenus plus lointains alors qu’il n’était qu’à quelques mètres d’elle et son souffle bruyant s’était transformé en un soupir avant de s’éteindre. A croire que la forêt dont elle sortait avait retenu l’âme de la créature... Même si la jeune femme était persuadée qu’une toute autre raison en était la cause.

Son rythme de marche diminua lorsqu’elle atteignit le village et plus particulièrement lorsqu’elle vit et sentit la main glacée de son cargo humain se poser sur sa joue. Evidemment, elle devait chercher de la chaleur, ou alors elle voulait simplement voir si elle ne rêvait pas, si elle était encore bien vivante. La chasseuse lui adressa un bref sourire, comme si cela l’aiderait à comprendre qu’elle n’avait pas passé l’arme à gauche. Cependant, l’inconnue délaissa bien vite la jeune femme pour se focaliser sur ses recherches : il n’y avait qu’un seul endroit où elles pourraient se reposer, et c’était la taverne. Il ne restait plus qu’à la trouver. Si son orientation était bonne, il suffisait de marcher encore un peu vers le Nord.

Ce ne fut qu’en entendant le faible « merci » que la brune aux yeux ambrés reposa les yeux sur la demoiselle dans ses bras : cette fois-ci, elle était bel et bien consciente. Au fond, cela la rassura bien qu’elle en montra rien. Toutefois, elle ne voulait pas s’avancer sur son état et elle préférait voir ce qui la rongeait plutôt que faire d’hâtives conclusions : ne jamais mettre la charrue avant les bouftous, c’était bien connu !

- Tu me remercieras quand tu pourras de nouveau marcher et tenir une discussion correcte, répondit-elle d’un ton ferme en redressant la tête, continuant de progresser au milieu du village enneigé.

La taverne finit par rentrer dans son champ de vision au bout de plusieurs longues minutes de marche dans le froid. Une grande bâtisse dotée de plusieurs portes et de grandes fenêtres. La chasseuse nocturne préféra une entrée plus discrète et elle se concentra pour gravir les marches des escaliers menant à l’une d’entre elles, faisant de son mieux pour conserver son équilibre avec la charge dans ses bras. Une fois en haut, elle s’inclina légèrement sur le côté et s’aida de son coude pour descendre la poignée. La porte s’ouvrit sur plusieurs tables autour desquelles des personnes jouaient et discutaient à voix basse. Imperturbable face aux regards étonnés des personnes présentes, la jeune femme continua son chemin jusqu’à trouver un des employés.

- J’ai besoin d’une chambre, et vite.

L’homme qui s’était approché d’elle n’eut pas besoin d’en demander davantage en voyant le semi-cadavre dans les bras de son interlocutrice, et il l’invita à la suivre dans un autre escalier menant à un couloir. Il finit par s’arrêter devant une porte et sortit un trousseau de clés de la poche de son tablier. Il déverrouilla la pièce et laissa la chasseuse entrer. Elle alla déposer la demoiselle sur le lit et agita doucement ses bras, engourdis par le poids sur la durée. Le serveur lui confia la clé de la chambre avant de s’éclipser et elles se retrouvèrent seules. L’encapuchonnée qui ne l’était plus s’avança vers le morceau de chair qui reprenait doucement vie et posa sa main froide sur son front : à côté, sa paume avait l’air tout à fait brûlante. Elle pourrait encore faire l’effort de payer la location de la chambre, mais faire appel à un soigneur pouvait parfois coûter cher, ce pourquoi elle préféra attendre un moment. L’état de la demoiselle s’améliorerait peut-être, maintenant qu’elle était au chaud et en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreannmutsou.eklablog.com
Cloud Blood



Messages : 18
Age : 23
Guilde : Aucune
Classe : Osamodas
Serveur : Aucun
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Hide your riches   Lun 8 Juin - 16:12

Durant le trajet, Cloud put constater la persévérance de sa sauveuse. Porter une inconnue -bien qu'elle ne soit pas bien lourde - dans le froid, vaincre la neige et payer une chambre pour lui sauver la vie. L'adolescente ne connaissait pas grand monde qui en aurait fait autant pour elle. Sa mère, ça elle en était certaine. Peut-être Papa Sky, mais ça elle en était bien moins sûre.

Une fois arrivées dans la chambres, les deux inconnues eurent le temps de cogiter : l'osamodas n'était pas en état de tenir une véritable conversation, et sa convalescence prendrait au moins quelques heures. De plus, elle luttait contre le sommeil : on lui avait toujours dit que dormir alors qu'on était aux portes de la mort n'était pas une bonne idée. Elle fut étonnée de ne pas se voir abandonner. La dame à son chevet était persévérante et patiente.
A bien y réfléchir, l'autre pouvait attendre un remboursement pour la chambre, ce qui  était tout à fait normal. La jeune fille aux cheveux mauves et aux grands yeux verts espérait que la femme qui l'avait amenée là n'attendait rien en retour. Tout simplement parce-que Cloud n'avait pas grand chose à offrir, à part sa reconnaissance et sa loyauté. Certes, elle pourrait fournir ses services, et avait bien l'intention de le faire. Mais vu l'état dans lequel elle se trouvait, elle ne serait pas d'une grande aide dans les jours à venir.

La poupée au teint pâle s'attarda sur le visage qu'elle pouvait enfin détailler. La voir sans son capuchon avait attisé sa curiosité, comme si elle avait pris conscience que cet être possédait un visage. Celui-ci portait des peintures bleues , et était entouré de cheveux châtains mi-longs. Cloud sourit. Elle était heureuse de sociabiliser avec quelqu'un.

Vint enfin le moment où l'osamodas put se mouvoir, bien que très ralentie. De ses mains, elle fit un effort pour pousser sur le matelas de sorte à se redresser. Ses membres inférieurs étaient engourdis, mais c'était bien mieux que ce qu'elle vivait encore quelques heures auparavant. En fait, à peine avaient-elles pénétré la taverne, qu'un souffle chaud l'avait engloutie, et elle s'était sentie revivre.
Après avoir fait craquer sa nuque, la demoiselle se tourna vers sa sauveuse, afin de voir ce qu'elle était en train de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderomans.foroactivo.com
Ifreann
Peluche


Messages : 981
Age : 22
Guilde : Les Pasouvenla
Classe : Ecaflip
Serveur : Raval
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Hide your riches   Ven 12 Juin - 23:02

La chasseuse nocturne avait finalement pris place dans un siège qu’elle avait soigneusement déplacé à côté du lit. A la base, sa position lui permettait de la surveiller tout en gardant un œil sur la fenêtre et la porte d’entrée – un réflexe qu’elle avait acquis au long de sa vie – mais le froid et la fatigue avaient rapidement pris le dessus sur sa mission. Elle avait alors longuement lutté contre le sommeil, ses paupières recouvrant malgré elle ses yeux pour les plonger dans le noir, mais n’avait finalement pas su résister. « Une petite sieste, pendant qu’elle dort. Juste une petite. » s’était-elle dit en se laissant divaguer, la tête posée sur l’accoudoir, enroulée sur elle-même pour à la fois se réchauffer et rentrer toute entière dans le petit siège.

Ainsi, lorsque la demoiselle se réveilla au bout de quelques heures, la chasseuse, elle, était encore en train de dormir. Son souffle était d’un extrême silence et elle n’avait pas bougé, encore enroulée sur elle-même, tel un animal. Même le bruit du lit, qui avait légèrement grincé sous le poids de la jeune femme sauvée, ne l’avait pas réveillée. Son sommeil était pourtant relativement léger et dans la plupart des cas, le moindre bruit dérangeant pouvait la sortir de son repos.

Ses affaires, qui se résumaient à un petit sac à dos, à son arc et au carcan contenant les flèches restantes, étaient posées au pied du fauteuil. Il n’y avait pas grand chose de valeur dans le lot, si ce n’était qu’une petite bourse de kamas lui servant à se déplacer et des papiers qui relevaient plus d’un attachement personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreannmutsou.eklablog.com
Cloud Blood



Messages : 18
Age : 23
Guilde : Aucune
Classe : Osamodas
Serveur : Aucun
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Hide your riches   Sam 13 Juin - 11:47

Cloud constata que sa sauveuse s'était assoupie. Elle sourit alors, s'approchant d'elle. Maintenant qu'elle allait mieux, elle avait retrouvé sa curiosité naturelle. Elle s'assit donc sur le bord du lit, portant ses genoux à hauteur de son menton, et attendit le réveil de la jeune femme. Elle n'allait tout de même pas se sauver comme ça. Et puis, ses grands yeux bleus se plaisaient à scruter les traits de la disciple de Sram.

Elle avait hâte que celle-ci se réveille, afin de pouvoir tailler le bout de gras. "Non, Cloud, ne pense pas à la nourriture, ce n'est qu'une expression !" marmonna-t-elle. Mais son ventre lui répondit par un grognement assourdissant. L'osamodas soupira. Elle se demandait si ça valait bien le coup de l'avoir sauvée du froid, si c'était pour que la faim l'achève. Pas qu'elle n'en attende plus de la part de l'inconnue, ça non ! Mais sa vie était quand même sacrément pourrie depuis qu'elle avait quitté la Destinée des Douze. Et pas une trace de ce voleur qu'était son ex.
Il faudrait peut-être qu'elle pense à trouver un métier, arrêter de vagabonder, se poser quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderomans.foroactivo.com
Ifreann
Peluche


Messages : 981
Age : 22
Guilde : Les Pasouvenla
Classe : Ecaflip
Serveur : Raval
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Hide your riches   Ven 4 Sep - 22:21

A défaut du bruit, c’est le silence très pesant qui réveilla la chasseuse nocturne. Elle ouvrit brutalement les yeux et les riva sur la jeune femme assise au bord du lit. Elle parvint de justesse à maîtriser ses vieux réflexes, ceux qui manquèrent de lui faire sortir une dague cachée au niveau de sa botte. Même si son mouvement avait été arrêté, Cloud avait du percevoir la vivacité avec laquelle la chasseuse avait légèrement plié le bras et la jambe pour les rapprocher.

- Tu es réveillée.

Ce n’était pas une question, juste un constat pour soi-même et par la même occasion, une libération. Aider les gens, c’était bien, mais elle avait aussi des choses à faire ; elle n’était ni sa mère, ni quelqu’un de proche. Alors maintenant que la jeune femme était consciente, elle pouvait s’en aller : elle avait fait ce qu’il fallait. Cependant, un gargouillement lui fit comprendre qu’elle avait encore une dernière mission. Elle aurait pu ne pas s’en occuper, ignorer ce détail et quitter la chambre, mais c’était plus fort qu’elle : elle aimait faire les choses jusqu’au bout.

- Je suppose que tu as faim. Suis-moi.

Au ton de sa voix, elle ne lui laissait pas vraiment le choix. Elle se leva, attrapa ses affaires qu’elle remis sur son dos, gardant son arc en main, et sortit de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreannmutsou.eklablog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hide your riches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hide your riches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ils pillent les riches pour remplir leurs coffres!
» On ne plaint jamais assez les petits enfants riches
» Juin 2012 : Taeyang Hide Doubt Standard
» hide and seek (arsène)
» Topic Officiel de Coluche ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Donjon des Rôlistes :: → Salle HRP :: Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: