AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon journal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Mon journal   Mer 26 Fév - 10:35

26 flovor 644,

Le jour se lève sur Incarnam tandis que je pique du nez dans mon lailait, assis à une table de la taverne. Risette me regarde du coin de l'oeil avec un air amusé.
Mon sommeil a été agité. Les mots de Maître Yakasi ont résonné dans ma tête une bonne partie de la nuit: "Les écrits sont une source de sagesse et de connaissance".

L'étrange petit livre que je conserve dans mon sac en est la preuve. Même si je ne comprends pas encore tout, il aura été très riche d'enseignements pour moi. J'en ai appris beaucoup sur le Dieu Féca et ses disciples.
Je ne peux le nier, je suis un féca. Je me retrouve assez dans tout ce qui est écrit dans ce livre. Surtout pour ce qui est de la discrétion. On peut donc presque dire que je suis un "féca pure laine".

Je n'ai certes pas le talent de Fécaline la Sage et mon histoire ne deviendra sans doute pas une légende comme celle de Rykke Errel mais ce matin je décide d'écrire un petit journal. J'y coucherai les épisodes de ma vie.
J'espère qu'elle sera aussi riche et passionnante que celle du vieux Lykhen Lesurviven. Tout comme lui, même si je ne parviens pas à retrouver les fameux Dofus, j'aimerais vivre une belle aventure, pleine de merveilles et de rencontres insolites, l'aventure avec un grand A, comme disait Maître Yakasi.

Elle a déjà très bien débuté. Je ne suis sur l'archipel céleste que depuis quelques jours et j'ai déjà fait la connaissance de la famille Nhin. Ils sont tous très sympathiques et terriblement amusants. C'est un plaisir de leur rendre service.
L'archipel céleste est magnifique, avec ses pierres flottantes et les fontaines de jouvence où se baignent les nymphettes. Je ne me lasse pas de relire les légendes des douze Dieux là où se trouvent leurs vestiges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Jeu 27 Fév - 13:27

27 flovor 644,

Aujourd'hui je vais rejoindre Amakna en passant par Astrub la cité des mercenaires. On dit que c'est l'une des villes les plus populeuses du monde des douze.
Assis au fond du petit ballon, je me souviens de tout ce que j'ai découvert ici: La milice céleste des Kerubims, cette confrérie qui guide les âmes vers le monde matériel, l'antre du milimilou, le voyage dans le monde des esprits...
Mais j'ai surtout découvert une grande passion pour les livres, les histoires et les légendes.

J'hésite encore à utiliser les zaaps, ces fragments du Dieux Xelor lui-même qui se nourrissent de l'énergie dégagée par les kamas. Je ne peux m'empêcher de me poser des questions. Que se passe-t-il lorsqu'on emprunte ces mystérieux portails? Est-on désintégré puis recollé en un seul morceau à l'arrivée? Et si on perdait plus que de simples kamas pendant le voyage?

En tout cas j'espère que le mien ne durera pas trop. Ce balancement me donne le tournis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Jeu 27 Fév - 16:33

27 flovor 644,

Je me suis réveillé au pied d'une statue avec un mal de tête terrible. J'ai comme l'impression que l'atterrissage a été plutôt brutal. La grosse bosse que j'ai sur le haut du crâne est là pour en témoigner. Après avoir repris mes esprits, j'ai décidé de fuir le regard condescendant d'une jeune disciple de Féca et je me suis finalement  réfugié dans une taverne, étrangement calme en comparaison avec l'agitation qui règne à l'extérieur.
Je récupère tranquillement de ma chute en sirotant une bonne bière. Fort heureusement, la déesse Pandawa n'a pas encore visité Astrub et vidé ses tavernes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Sam 1 Mar - 11:33

1er martalo 644,

Voilà maintenant 3 jours que je suis à Astrub. J'ai appris à reconnaître ses habitants.
Il y a les rabâcheurs, qui répètent sans cesse la même chose à longueur de journée. Ils sont principalement à l'origine du brouhaha qui règne en permanence dans la cité.

Les récolteurs sont si obsédés par le travail qu'ils courent sans cesse à droite et à gauche pour se jeter sur toutes les ressources qui passent à leur portée. Ils se déplacent en nombre et ne vous adressent jamais le moindre regard.

Et puis il y a les mange-mots. Je les ai appelé ainsi car ils mangent la moitié de leurs mots et sont le plus souvent totalement incompréhensibles. J'ai malheureusement constaté que la plupart des Astrubiens étaient mange-mots. Il semble que leur occupation favorite est de comparer la taille de leurs épées. J'éprouve la plus grande difficulté à communiquer avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Dim 2 Mar - 18:03

2 martalo 644,

Ce matin je suis allé couper quelques arbres dans la forêt. La vente du bois devrait me rapporter de quoi me loger et me nourrir pendant quelques temps.
Comment ai-je appris le métier de bûcheron? Je l'ignore. Une fois en mains, la hache a trouvé toute seule son chemin, comme si j'avais toujours su la manier.

D'autres questions demeurent sans réponse, comme le mystère de mon arrivée sur Incarnam.
Si l'on en croit Aymé Taimaile, mon âme immortelle a été incarnée dans la corps d'un robuste féca.
Qu'étais-je avant? Je n'en sais rien, je n'en ai aucun souvenir. Je ne sais même pas quel est mon âge...

Des choses pourtant m'apparaissent comme des évidences. Je maîtrise parfaitement la magie du feu et je peux dresser des boucliers devant mes ennemis. Je me sens fort. Même si j'ignore comment, je me sens capable d'affronter de nombreux adversaires.
Je connais aussi mon nom. Je sais qu'il signifie silencieux. Et je trouve que ça me correspond bien.

Alors pourquoi? Aurais-je un destin hors du commun ? J'en doute fortement. Je ne me sens pas investi d'une mission divine. Je ne me sens pas très différent de la plupart des autres fécas que je croise à Astrub (sauf peut-être quand ils ouvrent la bouche). Je suis tout à fait ordinaire.

Mais à quoi bon se poser des questions? Si un Dieu, ou une entité mystérieuse, a décidé de me donner la vie pour une raison qui m'est inconnue, je ne peux que m'en satisfaire. Je le remercie de me permettre d'exister, de ressentir des émotions, et peut-être de les partager.
En attendant que ce Dieu rappelle mon âme à lui, j'ai bien l'intention d'en profiter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Mar 4 Mar - 12:33

4 martalo 644,

Plus le temps passe et plus je comprends que ma survie en Amakna dépendra de ma maîtrise des sortilèges et des armes. Ici, même les arbres se défendent quand on les coupent et il n'est pas rare de croiser des fleurs comme animées par des démons. J'imagine les monstres terrifiants qui doivent peupler les plus sombres recoins du monde des 12...
Si je veux pouvoir m'aventurer dans les contrées les plus reculées d'Amakna, il devient urgent que je me procure des équipements de combat.
L'entraînement prodigué dans les temples des 12 dieux pourrait également m'être très profitable.

Pour certaines expéditions en milieu hostile, il me faudra aussi du matériel pour camper. Je n'aurai pas toujours une auberge accueillante à proximité.

J'ai décidé de me mettre en route vers Bonta, la grande cité blanche . J'espère trouver là-bas tout ce qu'il me faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Mar 4 Mar - 19:20

4 martalo 644,

Bonta est une magnifique cité fortifiée aux murs clairs et aux grandes rues pavées. Elle est immense et il me faudrait des jours pour bien la connaître. Elle est organisée en différents quartiers regroupant tous les corps de métiers. En visitant ses nombreux hôtels de vente, je me suis acheté une panoplie de combat rudimentaire et une monture aux griffes acérées. Malheureusement les meilleures équipements coûtent cher et je réfléchis au moyen de trouver un autre revenu que celui que me procure mon métier de bûcheron.
Pour l'heure, Amayiro a accepté de me loger dans les locaux de la milice mais je sens bien que si je persiste à refuser de m'enrôler, son hospitalité ne durera pas. Comment lui faire comprendre que je ne me sens pas concerné par la guerre avec les Brakmariens...
Je quitterai sans doute la ville dans les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Ven 7 Mar - 8:40

7 martalo 644,

Je ne pouvais quitter Bonta sans visiter sa bibliothèque. J'y ai découvert de nombreux livres très intéressants mais aussi quelques sortilèges utiles. C'est le sac bien rempli que je vais bientôt prendre la direction de la province d'Amakna.

Là-bas, je vais me mettre à la recherche du chef des instructeurs alchimistes. J'ai la ferme intention d'apprendre à maîtriser cette discipline.
En effet certaines potions renferment de puissantes magies. Elles permettent de se soigner, se régénérer mais aussi de se téléporter, d'invoquer des créatures, de se transformer, de modifier des objets ou même de libérer une âme.

En chemin, je vais faire un petit crochet par le bibliotemple dont m'a parlé Ax. Les pages de l'Almanax viendront sans doute compléter ma collection de légendes et de recueils en tous genres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Ven 7 Mar - 17:53

7 martalo 644,

En cherchant le sanctuaire, je suis tombé sur un étrange bâtiment niché entre 2 massifs montagneux: le kolizeum. C'est une immense arène où de nombreux aventuriers se défient en combat par équipe.

Malheureusement les participants ne sont pas toujours très bons joueurs. Le goût amer de la défaite rend agressif et la victoire fait souvent exploser la taille de l'ego.
Mais il faut bien admettre que les récompenses après une victoire sont assez conséquentes. J'ai peut-être enfin trouvé le moyen d'augmenter mes revenus de manière significative.
J'espère trouver assez de sagesse en moi pour ne pas me laisser détruire par ce jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Dim 9 Mar - 8:54

9 martalo 644,

Voilà deux jours que je suis au village d'Amakna. Je dois dire que je m'y plais beaucoup. La taverne est très accueillante. Laura dit même que des fêtes y sont organisées parfois, même si je n'en ai encore jamais vu. C'est dommage, j'aurais bien goûté au tofu grillé.
Je déjeune souvent là-bas. A la fin du repas, j'ai pris l'habitude de siroter une bonne bière sous un arbre en observant les passants.
Ici la plupart des aventuriers ne savent pas apprécier les gestes simples de la vie courante. Ça n'est qu'une perte de temps dans leur course à la puissance et à la richesse.

Malheureusement, comme à Astrub, le village est surtout peuplé de mange-mots. Je n'ai aucune affinité avec eux. Mes quelques tentatives pour entamer une discussion digne de ce nom se sont révélées désastreuses. Alors j'y ai renoncé.
Je consacre le plus clair de mon temps à l'apprentissage de l'alchimie. Les longues cueillettes de fleurs sont un très bon prétexte pour me tenir  éloigné des autres.
Je ne retourne au village que pour y dormir ou fréquenter la bibliothèque. Je n'y croise jamais personne. A la taverne non plus d'ailleurs. Sauf parfois un  mange-mot qui s'est perdu.
Peu à peu, je me sens devenir un marginal.

J'ai élu domicile dans une petite cabane près de l'église du village. C'est tout petit mais je m'y sens bien. Il y a tout ce dont j'ai besoin: un lit de camp confortable et de quoi m'éclairer pour lire le soir avant de m'endormir et écrire mon journal. J'ai même le plaisir de partager mon petit "chez moi" avec un gentil chachat et un petit rongeur facétieux.  
J'ai fixé une petite boîte aux lettres sur la porte de la cabane. Ici ils appellent ça une ankabox. Allez savoir pourquoi...
De toute façon elle ne me sera pas très utile pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Ven 28 Mar - 8:39

28 martalo 644,

Noireau se frotte les moustaches en scrutant les ballots de paille. C'est son petit nez noir comme du charbon qui lui a valu ce surnom. Il espère sans doute apercevoir la petite souricette pour se lancer dans une poursuite mémorable dont ils ont le secret. Je commence à penser que c'est plus un jeu pour eux qu'une réelle chasse. Avec ce que je leur donne à manger, mes deux compagnons ont rarement très faim.
Hier, pour rompre la monotonie du quotidien, je suis allé rendre visite au mage Ax pour qu'il me parle de ses recherches. Il m'a enseigné ce qu'il appelle la télépathie.

C'est un moyen de communiquer par la pensée, même à très grande distance. Cette puissante magie demande une grande concentration. Elle obéit heureusement à certaines règles pour en limiter les effets négatifs que l'on imaginer.
Vous pouvez communiquer avec les gens que vous connaissez ou avec tout ceux que vous pouvez voir directement. Pour envoyer un message télépathique, il suffit de penser très fort à la personne concernée et d'espérer qu'elle vous entendra.
En effet seules les personnes ayant l'esprit "ouvert" peuvent recevoir les messages télépathiques. Cela permet d'éviter à certains esprits forts d'imposer leur volonté aux autres ou même d'être envahi par trop de pensées simultanément. Ainsi, avec un peu d'entrainement, il est possible de fermer son esprit à certaines personnes et pas à d'autres.
Il semble également que les personnes ayant des affinités très proches communiquent plus facilement. Les mariés par exemple ont un lien beaucoup plus fort.
Malheureusement mes dernières expériences télépathiques ne m'ont pas laissé un très bon souvenir. Lorsque j'ai ouvert mon esprit aux autres, il a été envahi de messages parasites, comme si des mange-mots avait élu domicile dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 12
Classe : Féca
Serveur : Raval
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Mon journal   Lun 12 Mai - 8:33

12 maisial 644,

Cela fait bien longtemps que je n'avais pas touché à mon vieux journal. Sans doute parce que je n'ai pas grand chose à y écrire. Ma vie s'écoule paisiblement dans ma petite cabane en bois au milieu des champs.
J'en apprends chaque jour un peu plus sur le monde des 12. Toute la région semble sous le contrôle d'une Alliance nommée Odyssée de Moon. Elle perçoit un lourd tribut auprès des habitants qui ne l'ont pas rejoint et se permet même de leur interdire l'accès à certaines zones. Moi qui croyais que les guildes n'étaient que des groupes d'amis unis par les mêmes passions... Les guildes de l'Odyssée sont sans doute bien plus que cela. Nombreux sont ceux qui doivent aspirer à les rejoindre, à n'importe quel prix.
L'odyssée de Moon est certainement très puissante. Mais certains des nombreux membres de cette gigantesque Alliance ne se sont sûrement jamais rencontrés...
Après réflexion, ma vision des guildes a donc un peu évolué. Je ne sais pas encore si j'en rejoindrai une un jour.

J'ai fini par abandonner l'étude de l'alchimie après ma rencontre avec un petit Eniripsa qui me fournit en potions de toutes sortes. Il semble très compétent dans son domaine et je lui fais entièrement confiance.
Pour ma part, j'ai décidé de rendre hommage au Dieu qui veille sur moi en me lançant dans la sculpture de bâtons et la forge de boucliers. Mes trajets entre les différents ateliers et la forêt sont quasiment mes seuls sorties désormais. Je reste le plus souvent enfermé dans la cabane pour lire.

Même si j'ai souvent été tenté de m'aventurer sur les îles qui bordent la province d'Amakna, il me manque des compagnons de voyage pour les explorer sans risque.
J'ai par exemple visité le bourg de Frigost. Mais, seul, je n'ai jamais osé avancer beaucoup plus loin sur cette île si hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon journal   Aujourd'hui à 13:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon journal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Donjon des Rôlistes :: → Salle RP :: Nos personnages-
Sauter vers: